Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

forums....

islampourtoutes

 

BISMILLAH

SALAM ALAÏKOUM

Je tiens à partager avec mes soeurs un forum qui a été crée depuis peu par une soeur qui MashaAllah s'est donnée beaucoup de mal pour pouvoir  apprendre sa religion et partager le savoir qu'elle a acquis.

Ce forum est déstiné exclusivement aux soeurs (musulmanes ou pas).

Alors mes soeurs: a bientôt InchaAllah.

SALAM ALAÏKOUM

Le forum est: http://islampourtoutes.easyforum.fr/

Archives

26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:59

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

[sOurat at-TaHrîm 'Ayah 6] ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, préservez-vous, ainsi que vos familles, d’un feu dont le combustible sera des hommes et des pierres… ».

 

Il a été rapporté dans le Hadîth sur lequel il y a accord, par la voie de Abôu Hourayrah que Allâh l’agrée :

« Tout nouveau-né, vient au monde avec la prédisposition de l’Islam. Ce sont ses deux parents qui par la suite le font devenir juif, chrétien ou mazdéen [ceux qui adorent le feu] ».


Hâtez-vous d’éduquer vos enfants conformément à ce que Allâh tabâraka wa ta`âlâ agrée et rappelez-vous la parole du Prophète salut et benediction de Dieu sur Lui :

   « Lorsque le fils de ‘Adam meurt, ses actes s’interrompent sauf pour trois ; une aumône permanente, une science qui profite à autrui et un enfant pieux qui lui fait des invocations ».

 

Souvent la première chose à laquelle l’enfant est assujetti après deux ou trois ans, c’est l’attirance par la nourriture. Il est demandé de l’éduquer dans ce domaine, par exemple :

 

- Qu’il ne prenne la nourriture qu’avec la main droite,

- qu’il dise : « Bismi l-Lâh » au moment où il s’apprête à manger,

- qu’il mange ce qui se présente devant lui et qu’il ne se précipite pas à manger avant les autres,

- qu’il ne fixe pas du regard la nourriture ainsi que celui qui mange avec lui,

- qu’il ne mange pas rapidement, et qu’il prenne le temps de mâcher,

- qu’il ne fasse pas suivre une bouchée par une autre avant d’avoir avalé la première,

- qu’il ne salisse pas ses mains ainsi que ses vêtements en mangeant.

- on l’habitue au pain et à l’eau de temps à autre afin qu’il ne considère pas la viande comme indispensable.

- on lui apprend à mépriser le trop de nourriture,

- on fait l’éloge devant lui de l’enfant bien éduqué qui mange peu,

- on lui fait aimer le délaissement des repas aisés, ainsi que la satisfaction de son peu,

- on lui fait aimer les habits blancs,

- on le protège des enfants qui ont été habitués au luxe, à l’aisance, aux habits prestigieux et on l’empêche de côtoyer tous ceux qui incitent à cela.

 

On a dit au Messager de Allâh : « Qui sont les meilleurs des gens ? », il a dit ce qui signifie : « Celui qui a diminué sa nourriture et son rire ».

 

- On lui fait faire parfois des exercices et du sport pour qu’il ne soit pas emporté par la paresse,

- On l’habitue à ne pas marcher vite et à ne pas se considérer supérieur à ses semblables à cause d’un bien que ses parents possèdent,

- On lui apprend que l’élévation est dans le fait de donner et non pas dans le fait de prendre,

- On lui fait détester l’or et l’argent métal,

- On lui apprend comment s’asseoir, de manière à ne pas poser une jambe au-dessus de l’autre, qu’il ne tourne pas le dos à autrui et qu’il ne baille pas en sa présence,

- On l’empêche de trop parler, on lui apprend que cela entraîne l’insolence,

- On l’empêche de jurer, que cela soit en étant véridique ou dans le mensonge, pour qu’il ne s’habitue pas à cela en étant petit,

- On l’empêche de commencer la parole, à ne parler que pour répondre à la question posée et à être attentif à son interlocuteur lorsqu’il est plus âgé que lui,

- Qu’il se lève pour celui qui est plus âgé et pour lui faire de la place,

- On l’empêche de dire des paroles inutiles, d’être vulgaire, d’insulter, ainsi que de fréquenter celui qui prononce de telles paroles. Car sans aucun doute il leur ressemblera. A la base de l’éducation, c’est de le préserver des gens du mal,

- Après les cours, on lui permet de se distraire, avec un joli jeu de sorte qu’il ne l’épuise pas en jouant,

- On lui apprend l’obéissance à ses parents, à ses enseignants et à ceux qui l’éduquent,

- On lui enseigne que la mort interrompt les plaisirs de cette vie, que cette dernière est un lieu de passage et non un lieu de résidence, mais que c’est celle de l’au-delà qui l’est. Que la mort est attendue à chaque instant, que l’intelligent raisonnable est celui qui a fait des provisions dans ce bas-monde pour l’au-delà.

 

La voilà la bonne éducation. Car la bonne éducation n’est pas de bercer les enfants dans le luxe, la nourriture, les boissons, les habits ou ce qui est de cet ordre.

 

 

 

 

 source: link

 

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 13:23
                        QUELQUES VERSETS DU CORAN SUR  L'ALIMENTATION
  
 
 
«O vous, les hommes!
Mangez ce qui est licite et bon sur la terre;
ne suivez pas les traces du démon: il est pour vous un ennemi déclaré»
(Sourate: La Vache, 168)
 
«O vous qui croyez !
Mangez de ces bonnes choses que Nous vous avons accordées;
remerciez Dieu, si c'est Lui que vous adorez.
Dieu vous a seulement interdit la bête morte, le sang, la viande de porc
et tout animal sur lequel on aura invoqué un autre nom que celui de Dieu.
Nul péché ne sera imputé à celui qui serait contraint d'en manger
sans pour cela être rebelle, ni transgresseur.
Dieu est celui qui pardonne, Il est miséricordieux»
(Sourate: La Vache, 172-173)
 
« Dis: je ne trouve pas d'interdictions au sujet de la nourritures dans ce qui m'a été révélé,
à part la bête morte, le sang répandu et la viande de porc - car c'est une souillure -
et ce qui par perversité, a été sacrifié à un autre que Dieu.
Quant à celui qui est contraint d'en user, par nécessité,
sans être pour cela rebelle, ni transgresseur,
ton Seigneur lui pardonnera, car Il est miséricordieux»
(Sourate: Les Troupeaux, 145)
 
«Voici ce qui vous est interdit: la bête morte, le sang, la viande de porc;
ce qui a été immolé à un autre que Dieu; la bête étouffée, ou morte à la suite d'un coup,
ou morte d'une chute, ou morte d'un coup de corne,
ou celle qu'un fauve a dévorée - sauf si vous avez eu le temps de l'égorger -
ou celle qui a été immolée sur des pierres»
(Sourate: La Table Servie, 3)
 
«Le gibier de la mer et la nourriture qui s'y trouve vous sont permis»
(Sourate: La Table Servie, 96)
 
« Il vous a indiqué ce qui vous était interdit à moins que vous ne soyez contraints d'y recourrir»
(Sourate: Les Troupeaux, 119)
 
«Nul péché ne sera imputé à celui qui serait contraint d'en manger
sans pour cela être rebelle, ni transgresseur.
Dieu est celui qui pardonne, Il est miséricordieux»
(Sourate: La Vache, 173)
 
"A l'égard de celui qui, durant une famine,
serait contraint de consommer des aliments interdits sans vouloir commettre de péché,
Dieu est celui qui pardonne, Il est miséricordieux»
(Sourate: La Table Servie, 3)
 
"Mangez et buvez, évitez les excès, Il (Dieu) n’aime pas les gens qui dépassent les limites ".
(Sourate: Al Aaraf, 31)
 
« C’est Lui Qui vous a soumis la terre : parcourez-la en long et en large et mangez ce qu’Il vous a procuré. C’est vers Lui qu’aura lieu la Résurrection »
     (Sourate Al Moulk, 15).
 
« Et les mamans allaitent leurs nourrissons pendant 2 années complètes. »
            (Sourate Al Bakara, 233 )
 
« O gens, de ce que produit la terre, mangez ce qui est licite et ce qui est bon »
          (Sourate Al Bakara 168 )
 
« Mangez de leurs fruits quand ils en produisent »
           (Sourate Al An’am, 141 )
 
« Que l’homme considère donc sa nourriture ; c’est Nous qui versons l’eau abondante, puis nous fendons la terre par fissures et y faisons pousser grains, vignobles et légumes, oliviers et palmiers, jardins touffus, fruits et herbages pour votre propre jouissance et pour vos bestiaux »
             (Sourate Abassa, 24-32 )
 
Dieu jure « Par le figuier et l’olivier »
            (Sourate Attin, 1 )
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 23:39

                                            LA PATIENCE DU MALADE

 


L'homme se doit de patienter en cas de nocivité et de malheur. Il n'a reçu une chose meilleure ni plus vaste que la patience.

1 - Muslim a rapporté d'après Suhayb Bin Sinân que le Prophète (SBsL)a dit : "Je m'étonne du cas du croyant qui a du bien dans toutes ses situations - ceci n'est valable que pour le croyant - s'il remercie Allah en cas de joie et de satisfaction il lui accordera du bien, s'il patiente en cas de malheur, Allah lui accordera du bien"

2 - Bukhâry a rapporté d'après Anas : J'ai entendu le Messager d'Allah dire : Allah le très haut dit: «Si mon serviteur subit un malheur sur ses deux biens aimés [il veut dire les yeux] et patiente Je les lui échangerai par le paradis».


3 - Bukhâry et Muslim ont rapporté d'après Ata Bin Rabâh que Ibn ‘Abbâs a dit: est-ce que je te désigne une femme qui ira au paradis ? - Oui, bien sûr, répondis-je. - C'est cette femme noire. Elle est venue une fois chez le Prophète (SBsL) lui dire : -
Je souffre de l'épilepsie et je me découvre, demande-moi la protection d'Allah . - Si tu veux, patienter tu iras au paradis si tu veux que je te demande la protection Allah Il te guérira, répondit le Prophète (SBsL) 
- Non, je patiente mais demande pour moi à Allah de ne pas me découvrir - répliqua-t-elle.


Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 14:00

                      Le Paquet de biscuits


Une jeune femme attendait l’heure de son vol dans un grand aéroport..
 Puisqu’elle aurait à attendre plusieurs heures elle décida de s’acheter un bon livre.
 Elle acheta aussi un paquet de biscuits.
 Elle s’assit dans un bon fauteuil dans la salle VIP de l’aéroport pour se reposer et lire en paix.
 A coté du fauteuil ou se trouvait le paquet de biscuits , un homme ouvrit son magazine et se mit à lire.
 Lorsqu ‘elle prit un premier biscuit , l’homme fit de même .Elle se sentait irritée par ce comportement , mais elle ne dit rien , se contentant de penser : « Quel effronté, j’ai envie de lui donner une bonne raclée ! »
A chaque biscuit qu’elle prenait, l’homme en prenait un aussi.
 Cela la mettait dans tous ses états , mais elle ne voulait pas faire une scène
 Lorsqu’il ne resta qu’un seul biscuit, elle pensa « Et que va t-il faire maintenant, cet abruti de profiteur ? »
L’homme prit le dernier biscuit , le brisa en deux et lui en remit la moitié.
 Ah, mais là; c’était trop!
 Elle était hors d’elle !
 Elle prit son livre et ses affaires, et sortit en trombe pour se rendre au guichet d’embarquement.
 Lorsqu’elle prit son siège dans l’avion,....... elle ouvrit son sac à main pour prendre ses verres de lecture, et , à sa grande surprise, elle y découvrit … son paquet de biscuits, intact et non-ouvert !
 Elle se sentit tellement MAL !!!Elle réalisait combien elle s’était trompée…
Elle avait oublié qu ‘elle avait mis son paquet de biscuits dans son sac à main
 L’homme avait partagé ses biscuits avec elle sans aucune rancune ni appréhension …pendant qu’elle était si choquée, pensant qu’elle avait partagé ses biscuits avec lui..et maintenant, elle n’aurait plus la chance de l’expliquer ou de s’excuser…


Morale de l’histoire
Il y a 4 choses que nous ne pouvons pas retrouver …
 1) La pierre … après l’avoir lancée
 2) Le mot…après l’avoir dit !
 3) L’occasion …après l’ avoir perdue !
 4) Le temps lorsqu’il est passé !!

 

source: http://aslimtaslam.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 08:40

                            L'EPILATION
- L’épilation des sourcils :

La coupe des sourcils, ou leur redressement par le rasage ou l’épilation que pratiquent certaines femmes de nos jours, sont interdits car ces opérations impliquent la modification de la création d’Allah et une obéissance à Satan dans son œuvre visant à tromper et à amener (les gens) à modifier la création d’Allah.

  

Allah Le Très Haut a dit :

« Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s'égare, très loin dans l'égarement. Ce ne sont que des femelles qu'ils invoquent, en dehors de Lui. Et ce n'est qu'un diable rebelle qu'ils invoquent. » (Sourate 4, versets 116 et 117)

  

Selon un hadith cité dans le Sahih, Ibn Massoud (P.A.a) dit :

« Qu’Allah maudisse les tatoueuses et celles qui demandent à subir le tatouage ; les épileuses de poils et celles qui sollicitent leurs services ; les limeuses de dents et celles qui se font limer les dents car elles modifient la création d’Allah. »

Puis Ibn Massoud poursuit : « Je maudis en effet ceux maudits par le Messager d’Allah

(bénédiction et salut soient sur lui ) conformément aux enseignements du Livre d’Allah Le

Puissant et Majestueux. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Il entendait se référer aux propos du Très Haut :

« Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'Il vous interdit, abstenez- vous en ; et craignez Allah car Allah est dur en punition. »

Par contre, si les poils des sourcils sont devenus beaucoup trop long et que la femme désire les couper légèrement afin de leur redonner une apparence plus naturelle, sans les amincir, selon certains savants, cela est permis. Cette opinion est celle retenue par quelques oulémas de l'école hambalite et c'est aussi celle de Hassan Basri r.a. (selon le rapport fait dans "Al Mdjmou'").

Mais il est à noter que cet avis ne fait pas l'unanimité entre les savants :

En effet, Imâm Ibné Djarîr Tabri r.a. ne la partage pas : il considère cette pratique comme

interdite. L'auteur châféite de l'ouvrage "Al Madjmou'" avance pour sa part que cet acte est

"Makroûh" (déconseillé). (Réf : "Al Moufassal" Volume 3 / Pages 386-388)

En ce qui concerne les poils qui poussent entre les sourcils, selon l'opinion de l'Imâm Ibné

Djarîr Tabri r.a., il est interdit de les enlever en raison du Hadith cité ci-dessus.

Dr Abdoul Karîm Zaydân partage lui aussi cet avis. Mais il est rapporté de Cheikh Bin Bâz r.a. qu'il avait émis une "Fatwa" autorisant cela, car, selon lui, ces poils ne font pas partie des sourcils et ne sont donc pas concernés par l'interdiction mentionnée dans le Hadith.

 

- L’épilation des aisselles et du pubis :

L'épilation des poils qui se trouvent sous les aisselles ou ceux du pubis sont des mesures

d'hygiène qui nous ont été enseignées par le Prophète Mohammad (bénédiction et salut soient sur lui ) lui-même, et qui ont été énumérées comme faisant partie des pratiques conformes à la nature primordiale ("Fitrah") de l'homme.

Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète (psl) a dit :

"La fitra (la nature primordiale) comporte cinq éléments : la circoncision, le fait de se raser le pubis, de se couper les ongles, de s'épiler les aisselles et de se tailler la moustache. "

(rapporté par Boukhari)

Dans un autre Hadith, ces actes ont été comptés parmi les "Sounnahs" (pratiques) des Messagers divins (sur eux la Paix). Dans ces deux cas, il n'est donc pas question de modifier un élément du corps dans un but purement esthétique : il s'agit au contraire de répondre à un besoin d'hygiène, mais aussi à rétablir (et non pas altérer) un trait de la "Fitrah", de la nature primordiale humaine.

 Les poils du pubis :

Dans al-Fateh, 10/342, al-Hafiz dit al-Nawawi a dit : « Par poils du pubis, on entend les poils qui poussent sur le pénis et autour de lui et les poils qui entourent le sexe féminin. »

Il est rapporté d’Aboul Abbas Ibn Saridj qu’il s’agit des poils qui poussent autour de l’anus. De tout cela se dégage qu’il est recommandé de raser tous les poils qui se trouvent dans la région des parties intimes. Si on parle de rasage, c’est pour ne citer que le cas le plus fréquent, mais il s’agit de les enlever par un moyen approprié.

Abou Shama dit : « Par poils du pubis, il faut entendre les poils qui poussent sous le ventre et sur le sexe et les cuisses... Il est recommandé d’enlever les poils du pubis et de l’anus. Ceux entourant ce dernier méritent davantage d’être enlevés parce qu’ils peuvent retenir des résidus d’excréments que l’on ne peut nettoyer qu’avec de l’eau et que l’usage de cailloux ne peut pas enlever entièrement. »

L’usage de la crème à raser, le déracinement et la coupe peuvent tenir lieu du rasage. Il a été posé à Ahmad la question de savoir si l’usage des ciseaux pouvait suffire et il a répondu : « Je l’espère » - Et le déracinement ? Lui a-t-on dit - « Qui ose le faire ? a-t-il répondu.Ibn Daqiq al-id dit : « Pour les linguistes le terme « ana » désigne les poils qui poussent sur le sexe. On dit aussi : les poils qu’il abrite .. Ensuite il dit : C’est de quoi il s’agit dans les hadith. »

Abou Bakr Ibn al-Arabi dit : « Les poils du pubis méritent plus que les autres d’être enlevés

puisqu’ils tendent à devenir dense et retenir les saletés. »

Ibn Daqiq al-id dit : « On dirait que celui qui recommande le rasage des poils qui poussent

autour de l’anus, le fait par raisonnement analogique (en assimilant l’anus au pubis). »

 


- L’épilation des jambes  :

Il est permis d’enlever les poils des jambes. Quant aux opinions des écoles juridiques relatives au rasage des poils du corps tels que les poils des mains et des pieds, les Malékites ont déclaré que la femme est autorisée à enlever tout ce qui compromet sa beauté et à maintenir tout ce qui l’augmente. (L’Encyclopédie juridique, 18/100)

Cependant il est interdit à la femme de couper les poils qui poussent sur son visage, et cette interdiction s’aggrave en ce qui concerne les sourcils en raison de la menace proférée à cet égard.

 

- L’épilation de certaines parties du corps ( poils de la poitrine, du dos et des pieds)  :

La Charia classe les poils en trois catégories :

 des poils qu’il est recommandé d’enlever comme ceux du pubis et de l’aisselle ;

 des poils qu’il est recommandé de maintenir comme la barbe ;

 des poils qui ne font l’objet d’aucune recommandation tels que les poils des mains, des pieds, de la poitrine et du dos. Allah n’est pas oublieux car s’Il ne le voulait pas, Il aurait ordonné qu’on les enlève. Et si Allah le voulait, Il aurait ordonné qu’on les laisse. Aussi, pour ces derniers, on est libre de les enlever ou de les maintenir.

- Fréquence de l‘épilation :

L’enlèvement des poils du pubis par le déracinement, l’usage d’une crème ou le rasage fait partie des pratiques naturelles fortement recommandées par l’Islam. Cependant aucune périodicité n’est établie à cet effet. Ahmad, Boukhari, Mouslim et les auteurs des Sunan ont rapporté que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit :

« Cinq choses font partie des pratiques naturelles : le rasage du pubis, la circoncision, la diminution de la moustache, l’enlèvement des poils de l’aisselle, et la coupe des ongles. »

Il a été rapporté de façon vérifiée qu’Anas (P.A.a) a dit :

« Une périodicité de 40 nuits nous a été fixée pour la diminution de la moustache, la coupe des ongles, l’enlèvement des poils des aisselles et le rasage des poils du pubis. »  (Rapporté par Mouslim, Ibn Madja, Ahmad, at-Tarmidhi, an-Nassaï et Abou Dawoud)

Ils ont dit : « Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) nous a fixé une

périodicité de 40 nuits. »

 

 

Les données proviennent dU site: http://www.islam-medecine.com/

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:55

                           Chapitre 2 - Lorsqu'on s'habille

 

 

   "Louange à Allah qui m’en a vêtu et me l’a accordé,  sans que ma propre force ni                     ma  puissance n'y soient pour quelque chose."

   

 

 

     Al hamdu li-l-lâhi l-ladhî kasânî hadhâ th-thawbawa razaqanîhi min ghayri hawlin                                             minnî    wa lâ quwwatin.

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:41

                       Chapitre 1 - Le mérite de l'invocation

 

   



Allâh a dit :

{O vous qui croyez ! Evoquez Allah d’une façon abondante}(33 :41)

{Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d'aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d'Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense} (33 :35)

{Et invoque ton Seigneur en toi-même, en humilité et crainte, à mi-voix, le matin et le soir, et ne sois pas du nombre des insouciants} (7 :205)



Le Messager d’Allâh saws a dit :
« La différence entre celui qui invoque son Seigneur et celui qui ne l’invoque pas est comme la différence entre le vivant et le mort. »

Le Messager d’Allâh saws a dit :
« Voulez-vous que je vous dise quelle est la meilleure de vos actions, la plus pure pour votre Seigneur, qui vous élève au plus haut degré, qui vous est meilleure que de faire aumône de votre or et de votre argent, et meilleure que de rencontrer votre ennemi et de le frapper à la nuque ou qu’il vous frappe à la nuque ? »
Ils dirent : « Certes, oui » Il répliqua : « L’invocation d’Allah. »

Le Messager d’Allâh saws a dit :

« Allah a dit « Je suis pour mon serviteur ce qu’il pense que Je suis, et Je serai avec lui chaque fois qu’il M’évoque, s’Il M’évoque en lui, Je l’évoquerai en Moi, s’il M’évoque dans une assemblée, Je l’évoquerai dans une meilleure assemblée. Et s’il s’approche d’un empan, Je m’approcherai d’une coudée et s’il s’approche d’une coudée, Je m’approcherai de lui d’une brassée. Et s’il vient à la marche, J’irai à lui hâtivement. »



‘Abdullâh b. Busr RAA rapporte qu’un homme questionna le Messager d’Allâh SAWS en ces termies : « Ô Messager d’Allâh ! Les lois islamiques sont trop nombreuses pour moi, dis-moi une chose à laquelle je me cramponnerai. Il SAW répliqua : « Que ta langue ne cesse d’invoquer Allah. »



Le Messager d’Allâh saws a dit :
« Quiconque lit une lettre du livre d’Allah SWT (le Coran), aura une bonne action, et une bonne action en vaut dix. Je ne dis pas que « Alif, Lâm, Mîm » est une lettre, mais « Alif » est une lettre, Lâm est une lettre et Mîm est une lettre. »



‘Uqba b. ‘Âmir RAA rapporte : « Le Messager d’Allâh SAWS est sorti de la mosquée, il SAWS nous dit alors : « Lequel parmi vous aimerait chaque matin aller à Buthân ou à al-‘Aqiq et en revenir avec deux belles chamelles sans commettre de péché ni couper les liens de parenté ? » Nous répondîmes : « Ô Messager d’Allah, nous aimons cela. » Il répliqua : « Si l’un d’entre vous va à la mosquée le matin, qu’il sache que s’il lit (ou apprend) deux versets du livre d’Allah SWT (le Coran) cela lui est meilleur que deux chamelles, trois versets meilleur que trois chamelles et quatre versets meilleur que quatre chamelles et ainsi de suite ».



Le Messager d’Allâh saws a dit :
« Quiconque s’assied à un endroit sans invoquer Allah, ce sera pour lui une perte. Et celui qui se couche dans un endroit sans invoquer Allah, cela sera pour lui une perte. »

Le Messager d’Allâh saws a dit :
« Lorsqu’un groupe de gens s’assied sans mentionner Allah et sans prier sur leur Prophète, cela sera pour eux un manquement. S’Il veut Il les châtiera et s’Il veut, Il leur pardonnera. »

Le Messager d’Allâh saws a dit :
« Lorsque des gens quittent une assemblée sans invoquer Allah c’est comme s’ils quittaient la charogne d’un âne et cela sera pour eux un regret. »"

.

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 11:52

                                                     NAISSANCE DU PROPHETE (sws)

 

 

Son père: Abdallah : -Fils de ‘Abd al Mouttalib (Chayba) et Fatima

-ayant une haute moralité

Sa mère: Amina : -Fille de Wahb du clan de Zuhrah

-Reconnu pour sa ligné, son rend et sa chasteté

Abdallah se maria jeune à Amina.

Amina tomba enceinte et Abdallah dû entreprendre un voyage pour Médine. Il décéda là-bas à l’âge de 25 ans. Il était vivant lors de l’évènement des gens de l’éléphant mais n’était pas sur place, il décéda peu de temps avant la naissance de son enfant.

A sa mort, Abdallah laissa derrière lui :
- 5 chameaux
- Un troupeau de mouton
- Une esclave : Baraka (Oum Aymen)

 

 

Mohamed (sws) est né le lundi 12 rabi’ al awwal année de l’éléphant. (570/571 du calendrier grégorien)
Le Prophète Mohamed sws est donc né un lundi.  

Hadith :
Un jour, un homme demanda au Prophète (sws) : « pourquoi jeûnes-tu ce jour ? » ; il lui répondit : « C’est le jour où je suis né, et c’est ce jour que j’ai reçu la prophétie »
Rapporté par Muslim


Mohamed (sws) est né dans la maison d’Abu Talib. A sa naissance, Amina a dit qu’elle avait aperçut une lumière qui avait jaillit d’elle, dans laquelle elle a pu voir Le palais de Bosra au Shêm.

Quand Amina engendra le Prophète (sws), un Ange vint lui dire: « Tu viens d’engendrer le meilleur de cette communauté. Quand tu le mettras au monde, tu diras:« Je prie Dieu l’Unique de le protéger contre tout envieux. Le signe qui confirme ce que je dis est que sa naissance sera accompagnée d’une lumière qui éclairera les palais de Bosra au Shêm. Appelle-le alors Mohamed, le loué, car dans la Thora il est appelé Ahmed. Il sera loué par ceux qui se trouve aux cieux et sur la terre. ».

 

Le Prophète (sws) dit de sa venue sur terre:

« Je suis l’accomplissement du vœu formulé par mon père Ibrahim et l’heureuse annonce faite par ‘Issa. Et ma mère a vu, quand elle me porta, jaillir d'elle une lumière par laquelle lui étaient illuminés les palais de Shêm."  

   

A sa naissance, le cordon ombilical du Prophète (sws) était déjà coupé et il était déjà circoncis. Ceci nous monte bien que cette naissance n’était pas celle d’un enfant ordinaire.

 

On en vient même à se demander comment les Qurayshites ont fait pour ne pas croire en son message, et en sa véracité.

Chez les Qurayshites, la première nuit du nouveau né se faisait sous une marmite, c’était une superstition. Le Prophète (sws) a échappé à cette dernière, car la marmite était fendue en deux.

 

De nombreux signes (en plus de ceux précités) de l’arrivée du Prophète sont apparus tel que:

- La chute des 14 tours du palais de Chosroês: qui correspond aux dix rois/reines ayant gouvernés en Perse qui ont été balayé en l’espace de 4 ans et les quatre autres durant lors du gouvernement des 4 califes biens guidés.
- Le feu sacré des perses (rois mages) s’éteignit ce jours-là. Chose qui n’a pas eu lieu en 1000 ans. Ce feu était le symbole de leur adoration et culte. Il s’éteignit à la naissance du Prophète (sws).
- La chambre où il est né s’est illuminé, les étoiles se sont rapprochées presque au point de le toucher. Ces faits sont authentiques, constatés par la mère et l’accoucheuse qui en témoignent..

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 18:07

Que  se passe-t-il  si je manque  de  respect envers  mes parents ?    

 

Ce qui va être dit ici va faire un peul mal au cœur. C’est vrai. Mais il faut parfois mettre en garde. Si tu manques de respect envers tes parents ou si tes parents meurent alors qu’ils ne sont pas satisfaits de toi, sept choses vont se passer ici-bas et trois choses dans l’au-delà.  

 

LES SEPT ÉLÉMENTS ICI-BAS    

 

1) Dieu assombrit ton visage et ta vie. Le Prophète a dit : « prend soin de l’affection de ton père, ne le laisse pas tomber ou sinon Dieu éteindra ta lumière »

2) Tu seras humilié. L’humiliation pénétrera ta vie.


3) L’irrespect envers les parents est, selon un hadith, un des actes puni très tôt, avant l’au-delà.


4) Les catastrophes tombent sur toi.
• Un hadith raconte l’histoire d’un homme très pieux. Cet homme faisait la prière. Sa maman l’a appelé. Il s’est donc demandé : « ma maman ou ma prière ? », il a choisi la prière. Après trois reprises, sa mère a fait une invocation contre lui. Peu après, une femme l’a accusé d’avoir commis l’adultère avec elle. Il était innocent, mais tout le monde avait entendu la nouvelle. Jusqu’au jour où sa maman l’a appelé et il lui a répondu. Ce jour là, la femme qui l’avait accusé a avoué qu’elle avait menti.
• Observe ici comment les catastrophes sont liées à la situation de la mère par rapport à son enfant…
• Un autre élément : c’était la prière ! Alors, que dire des personnes qui sont en conversation avec leurs amis et négligent l’appel de leur mère ? Mes amis ou ma maman ? Le téléphone ou ma maman ? Que dire des gens qui éteignent leurs portables pour ne pas devoir répondre à leur maman qui brûle d’impatience de s’assurer qu’ils vont bien ?!


5) Celle-ci fait très peur : tu ne pourras pas prononcer les deux témoignages de la foi (Chahadatâne) avant de mourir (« Ach-Hadou Alla Ilâha Illa LAh, wa Ach-Hadou anna Mouhammadan Rassouloul-LAh » : Je témoigne qu’il n’y a de divinité sinon Allah et que Mohammed est son Messager)
• C’est l’histoire d’‘Alqamah, un compagnon du Prophète (qpssl), il était pieux. Sa vie allait très bien, le Prophète était satisfait de lui. Alors qu’il allait mourir, il voulut prononcer le témoignage de la foi, mais il n’y parvenait pas ; pourtant il savait tenir une conversation, mais lorsqu’il voulait prononcer le témoignage, il sentait une lourdeur intense pesant sur sa langue.
Ses amis allèrent vite trouver le Prophète et lui demandèrent ce qu’il se passait. Le Prophète dit subitement : « A-t-il une mère ? », ils répondirent « Oui ». Le Prophète alla vite trouver la mère et lui dit : « Y a-t-il dans ton cœur un malaise à propos d’‘Alqamah ? » (Parfois la mère cache sa souffrance et ne la manifeste pas, c’est pour cela qu’il ne faut jamais penser que nos mères sont satisfaites de nous sans avoir réellement vérifié dans leur cœur)
Elle répondit effectivement « Oui… » Puis elle ajouta : « Il prend les bons fruits et les donne à sa femme et ses enfants et ne laisse pour moi que les fruits amers… » (Que dire alors des gens qui préfèrent leur copains à leur mère ? Que dire de ceux qui, une fois avec leurs parents, se sentent mal à l’aise et veulent s’enfuir et sortir avec leurs amis ? ‘Alqamah n’a préféré que ses enfants et il ne parvient quand même pas à prononcer le témoignage !)
Le Prophète voulut alors trouver une solution pour que la maman pardonne à son fils. Pour cela, il demanda qu’on allume un feu et qu’on y jette ‘Alqamah… Ainsi, la mère se sensibiliserait et pardonnerait par pitié. En effet, elle s’écria « Ô Messager d’Allah, c’est bon, je suis satisfaite de lui ! Je suis satisfaite de lui ! » Soudainement, on entendit ‘Alqamah dire « Ach-Hadou Alla Ilâha Illa LAh, wa Ach-Hadou anna Mouhammadan Rassouloul-LAh ».
• Attention ! Au moment de la mort, la langue trahit ! Mais imagine maintenant que tu es dans la même situation ; le Prophète n’est pas là pour régler le problème ! Que vas-tu donc faire ? Ou alors, imagine que ta maman est décédée avant toi ; tu aurais besoin d’un repentir extraordinaire pour régler ton problème !


6) Si tes parents font une invocation contre toi, cette invocation est réalisée !


7) La dernière est très difficile aussi : Il y a un hadith du Prophète qui annonce la libération de Jérusalem. Tu ne pourras pas entrer à Jérusalem lorsqu’elle sera libérée. Le Prophète a dit : « N’entreras pas à Jérusalem (lorsqu’elle sera ouverte) le buveur d’alcool et l’irrespectueux envers ses parents ! »





LES TROIS ÉLÉMENTS DANS L’AU-DELÀ      

 

1) Dieu ne te regardera pas le jour du Jugement. Le Prophète a dit que trois personnes que Dieu ne regardera pas, ni purifiera et qui auront un châtiment douloureux : le premier est l’irrespectueux envers ses parents !

2) Dieu n’accepte pas tes actions : Un homme s’est présenté au Prophète et lui a demandé « Ô Messager d’Allah, si je fais ma prière, le jeûne, l’aumône et le pèlerinage, Dieu accepte-t-Il cela ? » Alors le Prophète a répondu « Il accepte ; et tu seras au Paradis avec les Prophètes, les Véridiques, les Chahids et les Bienfaisants ; Sauf si tu es irrespectueux envers tes parents ! ». Attention, remarque bien que ce sont quand même les piliers de l’Islam qui sont mis en danger lorsque tu es irrespectueux envers tes parents !


3) Tu seras parmi les derniers à entrer au Paradis : Le Prophète a dit : « N’entrera pas au Paradis l’irrespectueux envers ses parents, jusqu’à ce que le monde entier soit jugé ».

 

 

Exemple d’irrespect :
- le fait de regarder rudement ses parents. Le Prophète a dit : « Celui qui regarde rudement son père ou sa mère, je n’ai rien à faire avec lui le jour de la résurrection ! » (Comment sera donc le Prophète envers ceux qui élèvent leur voix devant leurs parents ?... Que se passe-t-il si tu fais une chose contre leur volonté et que ta maman pleure par exemple ? Aie ! Dieu emplira les Cieux de Sa colère juste à cause de cette larme ! Il y a malheureusement des gens qui sont fiers devant leurs copains d’avoir ridiculisé leurs parents ou de leurs avoir répondu méchamment !)

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 17:32

NE JUREZ PAS SUR VOS PARENTS OU SUR LE CORAN OU SUR LA MECQUE...

                                                ... JUSTE PAR DIEU "ALLAH"

 

Les hadiths nous enseignent:


-Selon Ibn 'Omar (DAS),  le Prophète (SBDL) a dit:

"DIEU le Très-Haut vous interdit de jurer par vos pères. Que celui qui jure le fasse par Dieu ou se taise."                                                                                       (unanimement reconnu authentique)


-On rapporte qu'Ibn'Omar (DAS), entendit quelqu'un dire: " non, par la Ka'ba!". Ibn 'Omar lui dit: " Ne jure pas par autre que Dieu car j'ai entendu le messager de Dieu (SBDL) dire: Celui qui jure par autre que Dieu a fait acte de mécréance ou d'idôlatrie"  ( rapporté par Attirmidhi)


Les savants ont confirmés à l'unanimité que le serment ne se fait que sur Allah Ta'ala, Ses Noms ou Ses Attributs.

Ils ont également été unanimes sur l'interdiction de jurer par autre chose que par  Allah Ta'ala, car ceci est une association  à Allah, et c'est donc le pire péché qui existe; d'après le hadith rapporté par Ibn'Omar( DAS) où le Prophète (BSDL) dit: " celui qui jure par autre qu'Allah, il mécroit ou donne des associés à Allah". Rapporté par Ahmed, Al-Tirmidhi et Al-Hakim.

Partager cet article
Repost0